Dans le cadre de notre activité d’appui aux associations, veuillez trouvez ci-joint le communiqué suivant:

COMMUNIQUÉ DE PRESSE


Association pour la Défense des Migrants
Section Portugal

INVITATION AU LANCEMENT DE L’ADEM

Nous avons l’honneur de vous inviter au lancement de l’ADEM :
le vendredi 10 décembre, à 19h, à l’Espace Agora du Raincy,
1, allée Nicolas Carnot, 93340 Le Raincy.
(itinéraire : www.mappy.fr)
La présentation de l’ADEM sera suivie d’un cocktail.
Informations et confirmations de présence :
pedro.antunes@wanadoo.fr ou 06 30 16 60 04

Programme

1) Présentation du projet de l’ADEM :
la défense du consommateur en Europe, structure et méthodes de l’ADEM.

2) Témoignages de consommateurs et usagers :
banque, immobilier, transports, services publics, etc.

3) Réformer le droit pour assurer la protection des migrants :
l’exemple de l’immobilier au Portugal.

4) L’expérience d’autres communautés vivant en France.



Afin d’éclairer notre démarche, nous publierons 3 textes avant le lancement officiel de l’ADEM :
1. Ouvrir la boîte noire de l’économie ethnique, le 3 décembre
2. La protection du consommateur européen, le 6 décembre
3. Thème à définir, le 9 décembre



1. Ouvrir la boîte noire de l’économie ethnique...

Chaque communauté d’étrangers résidant en France a ses entrepreneurs, ses agences de voyage, ses banques, ses assurances, ses compagnies de télécommunication, ses agents immobiliers… Tout prêts à « servir » leur communauté ! Ces réseaux commerciaux présentent un poids économique considérable. Leur déploiement a accompagné l’arrivée et l’installation des étrangers. Le principal argument de vente demeure l’appartenance à la même culture, l’usage de la même langue, l’existence de correspondants au pays d’origine… En un mot, l’affinité identitaire. Mais cette proximité recouvre-t-elle de véritables avantages pour les clients et usagers : un prix compétitif, une qualité de service accrue, la sécurité juridique ?

Quoi que l’on pense des bienfaits ou des méfaits de cet agencement communautariste des rapports économiques, le mélange des registres commercial et identitaire ne va pas sans poser de nombreux de problèmes…

Tout d’abord, ce mélange semble excuser les opérateurs commerciaux de se conformer scrupuleusement à la législation française : certaines agences immobilières se présentent sous le jour d’agences publicitaires, certaines banques commercialisent des produits financiers non homologués par les autorités françaises, certaines compagnies de transport aérien s’abritent derrière la nécessité d’en référer à leur siège du pays d’origine pour ne pas apporter de réponse aux réclamations des clients, etc. Les exemples sont malheureusement nombreux ! Ensuite, les voies de recours sont difficilement accessibles lorsqu’il s’agit de résoudre certains différends : les contrats de vente ou de prestation de services à l’étranger présentent un élément d’extranéité qui complique la détermination des instances juridiques compétentes, l’éloignement des clients les dissuade souvent d’engager des démarches (et des frais) pour obtenir réparation de leur préjudice… Enfin, et surtout, les personnes immigrées manquent souvent d’instruction, se sentent parfois isolées et constituent donc des proies faciles pour des agents commerciaux sans scrupules.

Le « faire-valoir » de l’appartenance à la même communauté n’excuse pas de pratiquer des prix exorbitants, de déroger au droit commun ou de trahir la confiance de personnes souvent démunies. Le premier objectif de l’ADEM est de dénoncer ces dérives et d’apporter une solution à leurs victimes !

Pedro Antunes
Président de l’ADEM



Coordination des Collectivités Portugaises de France (CCPF)
BP 6425 - 75064 Paris Cedex 02- Tel: 01.44.62.05.04 - Fax: 01.44.62.08.05 – contact@ccpf.info - www.ccpf.info