COMMUNIQUE DE PRESSE

 

 

La Coordination des Collectivités Portugaises de France (CCPF) préoccupé avec la situation de la Radio Triomphe à contactée ses dirigeants. Après constater que la situation de la Radio Triomphe n’a pas changé, la CCPF relance un l’appel aux CSA et aux institutions concernés pour le maintien de la Radio.

 

 

RADIO TRIOMPHE:

UNE VOIX INDISPENSABLE A TOUTE UNE COMMUNAUTE.

UNE REALITE INSCRITE DANS LA SOCIETE FRANÇAISE

 

 

Face à la situation d’incertitude actuelle de la Radio Triomphe, la Coordination des Collectivités Portugaises de France (CCPF) - principale structure associative franco portugaise en France avec plus de 200 associations adhérentes et en contact direct avec 800 associations - exprime sa profonde inquiétude et fait un appel soutenu au CSA pour veiller à son maintien.

 

La communauté portugaise de France est trop nombreuse pour perdre Radio Triomphe. Avec son réseau associatif dense, ses nombreuses équipes de football, ses groupes de folklore, les classes de portugais, les associations de jeunes, la communauté portugaise de France a su à la fois garder des liens très forts avec le pays d’origine, mais aussi s’intégrer parfaitement dans la société française.

 

L’intégration dont nous parlons est une intégration aux valeurs de la France. Par exemple, la communauté portugaise à travers de ses associations, radios et supports de presse écrite s’est engagée, depuis 1999, dans une campagne de citoyenneté pour appeler aux inscriptions sur les listes électorales lors des élections municipales et européennes, travaillant ainsi pour expliquer les institutions et inciter à une participation active par le vote.

Depuis plus de trente, les portugais de France participent activement au développement d’une société qui les a accueillis et qu’ils ont contribué à enrichir et à fortifier dans une place de pays libre, développé et puissant. Ils ont également développé régulièrement les échanges culturels, économiques et politiques entre la France et le Portugal, participant ainsi, avant l’heure, à la constitution d’une identité européenne.

 

C’est dans cet état d’esprit que Radio Triomphe travaille et constitue un maillon important dans cette communauté, à côté des associations, des entrepreneurs, des professeurs et des entités officielles. Elle a du lutter aussi pour maintenir ouverte une voix, une source d’information et de contacts, un lien indéfectible avec les origines de milliers de personnes qui, français, portugais ou lusophones, dans la région, écoutent et bénéficient d’un service reconnue par tous, depuis de nombreuses années.

 

Nous ne voulons pas voir dans le risque d’une fermeture, une attaque à une composante importante de la société française mais nous restons vigilants car tel est notre travail et notre responsabilité.

 

Nous sommes certains que le CSA sera sensible à ces arguments et à l’importance de cette radio dans le cadre de la spécificité de la communauté portugaise, première communauté européenne vivant en France.

 

Confiants, nous incitons toutes les autorités portugaises et lusophones à manifester leur appui, répondant à un devoir et à un besoin.

 

Taire Radio Triomphe, c’est nous taire tous. Maintenir Radio Triomphe, c’est nous servir tous.

 

Hermano SANCHES RUIVO

Président de la CCPF

 

 

Plus d’informations:
Simão Carvalho