REFERENDUM SUR L’IVG EN JANVIER 2007,
LA CCPF APPELLE À VOTER OUI

Le Conseil d’Administration de la CCPF réunit le 14 octobre 2006 à Paris, constate le scandale que constitue le nombre effarant des avortements clandestins au Portugal et les conditions révoltantes dans lesquelles ils sont pratiqués qui doivent cesser.

Face à la campagne contre l’avortement qui sévit au Portugal, face à la désinformation et l’obscurantisme qui fait rage, pour en finir avec une législation dont le caractère répressif apparaît totalement rétrograde, nous avons décidé de tout faire pour que le droit des femmes triomphe au Portugal lors du referendum en janvier 2007.

Sur le plan où nous nous plaçons, qui n’est que social, nous estimons qu’il s’agit d’un problème simple.

Il n’est pas question d’un débat idéologique, c’est une question de justice et d’égalité.

Nous constatons simplement que de 20 000 à 40 000 femmes portugaises se font avorter chaque année quelque part entre Lisbonne, Porto et Madrid, ou encore à Londres ou en Suisse.

Nous constatons également et simplement que la clandestinité de ces avortements provoque une véritable et sordide organisation d’exploitants, un marché noir de la chirurgie et un réseau parallèle de profiteurs.

Un droit acquis à l’IVG si la femme est résidente hors du Portugal, la prison si elle habite au Portugal, nous demandons une équité dans cette situation.

Après ces constatations, on comprendra que face à la situation intolérable dont les femmes portugaises résidentes au Portugal sont victimes, nous avons choisi notre camp… celui d’appeler toutes les portugaises et portugais à voter OUI au référendum. Enfin, l’Assemblée nationale portugaise doit reconnaître à toutes les femmes le droit d’interrompre une maternité.


Pour plus d’informations:
João dos Santos Silva - Administrateur de la CCPF
Coordination des Collectivités Portugaises de France (CCPF)
BP 6425 - 75064 Paris Cedex 02- Tel : 06 80 13 12 42