Infos Pratiques Fiches Pratiques  -  Liens

Lancer son projet associatif

Voir d'autres fiches :

Le projet associatif se place sous le signe de la liberté : celle de prendre collectivement une initiative et celle de se regrouper.

QUELS SONT LES CARACTÈRES D’UN PROJET ASSOCIATIF ?

Cette liberté joue sur plusieurs caractères. Ils sont utilisés différemment suivant les finalités, ils varient suivant la nature du projet. En se référant au premier article de la loi 1901, ces caractères sont :

Le partage et la participation : du fait de la mise en commun des connaissances et des activités apportées par chacun. Dans cette perspective, l'action de l'association se construit d'abord sur ce que chacun décide librement d'y apporter. Par une démarche collective et une confiance dans ses ressources propres, l'association exprime la volonté de faire ensemble pour trouver une solution.

Un dispositif permanent : un cadre dont la durée, fixée par les statuts, peut être illimitée.

Le but : rien ne limite, ni n'interdit l'invention, l'innovation, l'originalité dans la définition du but de l'association. L'égalité dans l'association est celle de co-contractants. Le contrat associatif implique ces trois caractéristiques :

- l'apport de connaissances et d'activités est effectué par tous les associés ;
- la permanence de ces apports est constatée chez tous les associés
- le but est le même pour tous les associés. Le projet associatif est donc un contrat qui engage dans un jeu de relations sans instituer de dépendance.

COMMENT SE MONTE UN PROJET D'ACTION DANS L'ASSOCIATION ?

Un peu comme un architecte monte une maison : en faire d'abord une représentation aussi exacte que possible, avec des plans ; choisir les matériaux ; et fixer des délais. Dans l'association, il s'agira de définir ensemble le projet ; de décider des actions à mener ; et de les programmer. Ainsi le montage d'un projet est une démarche qui repose sur différents éléments et qui se déroule en plusieurs phases.

1- Les ÉlÉments

1.1 - La finalité
Elle explique la raison d'être du projet d'action. Elle est contenue souvent dans les buts que se donne l'association, dans les valeurs défendues. Durant toute la conduite du projet, la finalité est une référence qui permet de voir si l'association fait fausse route ou si elle garde le cap fixé.

1.2 - La mission
Elle définit l'objectif à atteindre. Cette définition s'appuie sur une série de contacts ou d'enquêtes, sur un diagnostic, qui servent à identifier un besoin auquel l'association se donne la mission et les moyens de répondre. Des contenus de l'objectif sont tirés des indicateurs quantitatifs et qualitatifs de réussite (nombre d'entrées à un spectacle, satisfaction des spectateurs par exemple) qui faciliteront l'évaluation.

1.3 - Le plan d'action
Il décompose le projet en sous-objectifs et en différentes phases, puis en fixant des échéances et un planning qui répartit les tâches et les responsabilités. Il arrête également les manières de faire, les méthodes pour chaque type d'opération. Ce plan décrit, pas à pas, tout le déroulement du projet sous tous ses aspects : financement, communication, technique, matériel, critères et modes d'évaluation.

1.4 - Les partenaires
La conduite d'un projet met nécessairement l'association en relation avec d'autres organismes, avec d'autres acteurs plus ou moins complémentaires, concurrents, favorables, méfiants... Le partenariat est une forme d'entraide mutuelle qui ne se réduit pas à une transaction monétaire (facture ou subvention). Solliciter un partenaire revient à analyser les positions et les enjeux réciproques pour pouvoir déterminer le mode de collaboration dans l'opération projetée.

1.5 - Le pilotage
C'est une fonction stratégique indispensable dans la conduite d'un projet. Elle est exercée par une instance désignée comme responsable de la bonne marche. Ce peut être un groupe, le bureau ou le conseil d'administration, une commission de travail voire un individu. Cette instance se tient au courant de tout ce qui se passe et tient un journal de bord. Elle a une vue d'ensemble qui permet de dire si le cap est maintenu, de pallier les manques, de faire appel à de l'aide si besoin.

1.6 - L'évaluation
Cette préoccupation est agissante dès la conception du projet pour en fixer les critères et les modalités, puis durant tout le déroulement pour en vérifier la bonne marche, et à la fin pour le bilan.

2 - LES PHASES

2.1- Définir
C'est le passage de l'idée à la description du projet. Il s'agit de vérifier les premières impressions qui donnent l'envie de faire (enquête, repérage...), de tester le réalisme et la faisabilité des objectifs. Dans l'association, la définition d'un projet se discute à plusieurs, de façon à ce que la décision de s'y engager soit clairement prise collectivement et à ce que l'ensemble de l'association en soit informé.

2.2- Organiser
Tout se joue autour de l'élaboration du plan d'action et de la constitution du groupe de pilotage. C'est à cette phase là que se décide qui fait quoi dans l'association pour la réalisation du projet, ce qui se négocie et avec quels partenaires. Le budget du projet est établi, son plan de financement est lancé. Le plan de communication est arrêté et commence aussitôt.

2.3- Réaliser
C'est le passage du projet à l'action, sous la responsabilité de l'instance de pilotage. La communication, interne comme externe, y joue un rôle prépondérant, en particulier par souci de réguler en cas d'imprévu. Il peut être important de prévoir de garder des traces (enregistrements audio / vidéo, photos, comptes rendus...) de chaque moment de la réalisation.

2.4- Evaluer :
L'évaluation finale, en forme de bilan, revêt une importance particulière à plus d'un titre :

- elle fait le point sur les acquis, les expériences réinvestissables pour les projets à venir ;
- elle est un temps d'échanges et d'écoute sur les différents critères d'appréciation suivant les points de vue adoptés ;
- elle donne un reflet de l'image de l'association produite à l'extérieur en mesurant l'impact de cette réalisation.

LES BÉNÉVOLES, LES VOLONTAIRES, LES SALARIÉS,
TOUS AUTEURS ET ACTEURS D'UN PROJET D'ACTION ?

Oui, pourquoi pas ! Dans certaines conditions et à différents degrés. L'élaboration et la réalisation d'un projet arrêtent une répartition des tâches et des responsabilités à l'intérieur de l'association : qui fait quoi ? Cette organisation n'est pas la même d'une association à l'autre.

Elle varie suivant

- la nature du projet associatif : il arrive que le but de l'association ne puisse se réaliser qu'en faisant appel à des professionnels (dans le monde du travail social ou pour les pratiques de sports à risque, par exemple). Là, les associés assurent une fonction de pilotage ;

- la nature du projet d'action : telle action relève d'une réglementation qui oblige à faire appel à des professionnels, c'est souvent le cas de l'encadrement des activités sportives ; telle autre consiste en un spectacle présenté par des artistes... De fait, l'organisation prend en compte les statuts des personnes en action :

- le salarié : lié à l'association par un contrat de travail de droit commun pour l'exécution d'une fonction, il est important qu'il ait connaissance du projet associatif. Il peut choisir de s'y associer ;

- le bénévole : lié lui aussi à l'association par un contrat, que sont les statuts, et par un mandat défini pour le projet. Il choisit d'intervenir dans ce cadre en respectant les règles qu'il contribue à faire évoluer avec les autres associés. Il y trouve au besoin les ressources ou les dispositions pour acquérir les compétences nécessaires dans les responsabilités qu'il assume ;

- le volontaire : il agit comme un bénévole à plein temps et il bénéficie de protections sociales comme un salarié. Il intervient sur une durée déterminée pour une tâche ou pour exercer une responsabilité définie par l'association dans le cadre d'un contrat de volontariat. Le fait que tout le monde ne s'engage pas dans l'association sur les mêmes bases, ni pour les mêmes raisons, confère une qualité au projet associatif, pourvu que le jeu de relations fasse que tous les acteurs soient considérés.


Source guide pratique www.guidon.asso.fr

Tasteray
Coordination des Collectivités
Portugaises de France
7 av. de la porte de Vanves - 75 014 Paris
Tel : 01 79 35 11 02
contact@ccpf.info           Consultez les actualités de la CCPF et de son réseau :    www.klubasso.fr/ccpf